Historique

Historique

En 1928, le père Adélard Desrosiers ouvrit la première colonie pour filles francophones au Québec : la Colonie Sainte-Jeanne d’Arc. De 1928 à 1940, la Colonie accueillait une trentaine de jeunes filles de 7 à 12 ans. Quant aux animatrices, elles provenaient du mouvement scout. Les cuisines, l’infirmerie et la comptabilité étaient prises en charge par des dames bénévoles et des religieuses.

À cette époque, les jeunes filles dormaient sous la tente. C’est durant les années 1940 que la majorité des bâtiments actuels ont été construits. La colonie pouvait alors accueillir 3 groupes de 150 filles pour des séjours d’une durée de 21 jours.

En 1969, la Fondation du Club Kiwanis Saint-Laurent s’est vue confier la gestion de la Colonie à part entière par la Fédération des Œuvres de Charité de Montréal. Grâce au soutien de cette Fondation, la Colonie poursuit sa mission et offre un éventail de services spécialisés.

Jusqu’en 2001, la Colonie Sainte-Jeanne d’Arc accueillait chaque été environ 450 jeunes filles âgées de 4 à 14 ans. Depuis 2002, la Colonie Sainte-Jeanne d’Arc peut accueillir 4 groupes de 150 jeunes filles. La capacité de la Colonie est ainsi portée à 600 campeuses.